Les aromates en cuisine

Les aromates ont de multiples vertus. On les utilise, et efficacement, depuis la nuit des temps pour soigner, panser les blessures, prévenir petits et grands maux. Ils sont également largement utilisés pour assainir la maison et pour parfumer l’intérieur, les placards et d’autres zones. Mais les aromates en cuisine, c’est aussi très prisé, et pour cause! Ils relèvent considérablement les saveurs des plats les plus fades et ont acquis un tel statut que pratiquement toutes les maîtresses de maison maintenant utilisent des aromates en cuisine. Bien que certaines n’en usent que ponctuellement, beaucoup ne peuvent plus s’en passer pour n’importe quel plat.

Les aromates en cuisine: la petite histoire

Les aromates en cuisine, ça date. Ils ont été largement présents dans la cuisine des anciennes civilisations grecques, egyptiennes et romaines. La France les a adoptés depuis le Moyen-Âge et les français les apprécient tout autant que les épices plus exotiques et au goût plus fort en provenance de l’Orient. Depuis, chaque territoire a développé une tradition culinaire à base des aromates qui y poussent. Dans tout le bassin méditerranéen, le bouquet d’aromates en cuisine le plus utilisé est composé de basilic, d’ail, d’anis, de bourrache, d’oseille, de thym et d’origan.

En été, quels aromates en cuisine trouve-t-on?

Les aromates en cuisine que l’on trouve le plus en été sont le basilic, le thym, la ciboulette, le romarin et l’oseille. Bien sûr, le basilic est de ces aromates en cuisine le plus connu car le plus répandu en France. Il accompagne les sauces tomates, rehausse les viandes blanches et aromatise salades de pâtes et salades de légumes. Il est préférable que le basilic soit utilisé cru pour conserver toute sa saveur. Et lorsqu’on en met dans un plat ou un salade, il ne faut pas y ajouter d’autres herbes aromatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *