Jardiner malgré des lombalgies

Il est tout à fait possible de jardiner malgré des lombalgies. Bien sûr, en prenant certaines précautions et en suivant de près les mesures qui s’imposent. En premier lieu, il faut reconnaître ses nouvelles limites et contraintes et ne pas se forcer. En deuxième lieu, il vaut mieux se procurer d’outils et accessoires adaptés tels qu’un sécateur à longues poignées, d’une longue coupe-branche, de cisailles à gazon longue portée, d’un Combisystem à manche ergonomique et d’un banc de jardin réversible. Il est aussi conseille de porter une ceinture de maintien des lombaires, un soutien important. Autant d’outils permettant de jardiner malgré des lombalgies.

Bien jardiner malgré des lombalgies

Les solutions pour jardiner malgré des lombalgies, c’est d’abord de rechercher la bonne position du corps afin de ne pas tirer sur le dos. Le plus simple d’ailleurs est de s’asseoir pour travailler soit sur un petit tabouret soit sur un chariot à roues, déplaçables avec les pieds sans avoir à se relever. Travailler à genoux est aussi une option pour jardiner malgré des lombalgies, en se mettant sur un tapis ou en enfilant des genouillères. Un tabouret réversible peut aussi faire l’affaire, les pieds du tabouret servant de poignées et facilitant le retour à la verticale.

D’autres choses à considérer pour jardiner malgré des lombalgies

Afin que jardiner malgré des lombalgies puisse être une expérience heureuse à chaque fois, il est indispensable de soulager la colonne. Il faut toujours se munir d’outils avec un long manche, car ainsi, on peut aller loin dans le massif sans bouger ni tirer sur son dos. Si l’utilisation d’une brouette s’impose, il faut garder la bonne position, c’est-à-dire, en fléchissant les jambes tout en gardant le dos droit. Une brouette assistée d’un moteur électrique est encore mieux pour jardiner malgré des lombalgies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *